Présentation de l’Ensemble Albaycin

Présentation de l’Ensemble Albaycin

RACHID GUERBAS

Maître Rachid Guerbas, dirigeant de l’Ensemble Albaycin

L’Ensemble Albaycin est dirigé, depuis sa création en 1990 à Bourges, par Rachid Guerbas, enseignant, chercheur et compositeur, créateur et dirigeant de l’Ensemble National Algérien de Musique Andalousienne ainsi que de l’Ensemble Maghrébin de Musique Andalousienne.

Rachid Guerbas créa et dirigea, dans les années 80, le premier ensemble parisien travaillant sur ce répertoire, du nom de Nawba.

L’Ensemble Albaycin est présent dans les manifestations dédiées aux musiques anciennes, savantes, vocales, du monde. Il donne à entendre le sens profond de cette musique dans toute la rigueur et le raffinement qui caractérisent la civilisation andalousienne.

L’ensemble affiche des passages très remarqués sur des scènes nationales et internationales : l’Arsenal de Metz, l’UNESCO, Palais du Luxembourg, La Maison de la Culture de Bourges, Abbaye de Noirlac, la Maison de la Musique de Nanterre, Théâtre Mogador, Festival des Voix Sacrées en Lorraine, Festival de la Musique Ancienne de Gijon (Espagne), Cordoue, Roquetas de Mar, Bratislava, Vienne…

Cette formation s’emploie à la réhabilitation éclairée de ce patrimoine. Son travail n’a pas manqué d’attirer les grandes figures de cet art millénaire.

Sa démarche relie mémoire, ouverture et création, avec une exigence qui l’éloigne du traitement approximatif qui frappe parfois ce monument du patrimoine musical universel.

Patrimoine et création, sacré et profane, ainsi se distinguent le répertoire et la démarche de l’ensemble qui a créé la première nawba contemporaine  » Le Fou de Grenade », inspirée du Fou d’Elsa de Louis Aragon. Il s’agit d’une suite complète, conçue selon l’ordre et les modes propres à la musique andalousienne.

Plus récemment, il a participé au sein d’un orchestre symphonique à une création, « Yarin », lors d’une résidence artistique à Bourges avec le compositeur Yves Rousseau.

La ligne choisie par cet ensemble permet de voir le legs culturel sous un autre jour. Elle sollicite dans cette musique à la fois ce qui la structure mais aussi ses eaux profondes qui ouvrent des champs infinis et peu explorés à la création.